Le Fujifilm XF 50 mm f/1.0, que la lumière soit et la lumière fut !

 

Le Fujifilm XF 50 mm f/1.0 est un objectif très lumineux pour les hybrides de la série X, une focale idéale pour le portrait. Annoncé en septembre 2020, il s'agit du premier objectif f/1.0 pour appareils hybrides à mise au point automatique.

 

fujifilm-fujinon-xf-50mm-1-0

 

Fujifilm avait initialement prévu de fabriquer un objectif 33 mm f/1.0 dès la mi-2018, mais un an plus tard, le projet était passé à un 50 mm f/1.0 car le premier serait trop encombrant. On est donc passé d’objectif standard à un téléobjectif court.

Voici donc le 3ème objectif Fuji dans cette gamme de focales.  Le Fujifilm Fujinon XF 50 mm f/1.0 R LM WR est clairement le poids lourd du lot, mesurant 87 mm de diamètre, 104 mm de long et pesant 845 g. C'est le double du poids du XF 56 mm f/1.2 et quatre fois celui du XF 50 mm f/2 : la quête de la luminosité est à ce prix.

 fujifilm-fujinon-xf-50mm-1-0

C’est l’un des objectifs les plus grands et les plus lourds du système Fuji X, il est le mieux adapté aux grands boîtiers. Je l'ai testé sur le X-T4 et le X-PRO 2 sur lesquels je le sentais étonnamment bien équilibré même sans la poignée, mais je ne le recommanderais pas sur l'un des plus petits boîtiers.

Il ne comporte que deux commandes : une bague de réglage d’ouverture du diaphragme cliquable par pas de 1/3 de stop avec la position A pour les positions priorité à la vitesse et programme ainsi qu'une bague de mise au point manuelle de taille généreuse qui est assistée par un moteur. La bague de mise au point manuelle tourne librement, mais couvre la distance de mise au point minimale de 70 cm à l'infini dans un mouvement de 120 degrés, permettant des réglages précis.  Attention toutefois que les moteurs de mise au point sont bien audibles ce qui est assez rédhibitoire en vidéo si vous utilisez les micros intégrés.

 

fujifilm-fujinon-xf-50mm-1-0

 

fujifilm-fujinon-xf-50mm-1-0

 

L’objectif, qui bénéficie de la finition WR,  est étanche à la poussière et aux intempéries avec des joints à dix endroits, en ce compris un joint en caoutchouc qui assure l’étanchéité avec la baïonnette du boîtier. C'est une belle avancée par rapport au Fujinon XF 56 mm f/1.2 qui a été conçu à une époque où Fujifilm se souciait peu de la résistance aux intempéries. Même le Fujinon XF 50 mm f/2, beaucoup plus abordable, bénéficie d’une étanchéité aux intempéries, comme l'indique le WR dans le nom complet du modèle.

L'optique est composée de 12 éléments répartis en neuf groupes, dont un asphérique et deux lentilles ED. La partie la plus impressionnante étant bien sûr cette belle grande lentille frontale présentant une forme concave nécessitant des filtres de 77mm contre 62mm pour le XF 56mm ou 46mm sur le XF 50 f/2.

 

fujifilm-fujinon-xf-50mm-1-0

 

fujifilm-fujinon-xf-50mm-1-0

 

Monter un 50 mm sur un boîtier de la série X et son capteur APSC réduit le champ de vision à l'équivalent d’un 75 mm en 24x36, ce qui en fait un téléobjectif très court, idéal pour les portraits rapprochés, tandis que l’ouverture de 1.0 permet une profondeur de champ très faible. En plein format, le XF 50mm f/1.0 est équivalent à 75mm f/1,5 en termes de couverture et de profondeur de champ. On peut dire que les modèles les plus proches pour la comparaison seraient des objectifs plein format 85 mm f/1.4, bien qu'en pratique la différence de 10 mm de distance focale leur donne une sensation légèrement différente. J’ai fait quelques portraits en lumière intérieure ambiante avec ce XF 50mm f/1.0 réglé sur f/1.0 sur un boîtier Fujifilm X-PRO 2. À une distance de 2m50, un œil est net, mais la profondeur de champ extrêmement faible a déjà « flouté » le reste du visage.

 

fujifilm-fujinon-xf-50mm-1-0

 

fujifilm-fujinon-xf-50mm-1-0

 

En ce qui concerne le fameux Bokeh, il y a des différences dans le type de rendu entre le 50mm f/1 et le 56 mm f/1.2 ou 50 f/2 : le 56mm rend les bords des points lumineux hors champs beaucoup plus nets. Évidemment, le rendu et le bokeh que l’on préfère sont des choix entièrement personnels, mais le 50mm f/1 est certainement moins dur que le 56mm. Mentionnons quand même que Fujifilm propose également une version APD du 56mm qui rend des effets bokeh plus doux mais son prix est semblable à celui du 50mm f/1.

Nous avons pris la plupart de nos photos à f/1.0 - bien sûr ! Les résultats ont été très intéressants. Là où le Fujinon 56mm f/1.2 existant offre une profondeur de champ similaire, son bokeh est beaucoup plus « pointu et cassant ». En revanche, le XF 50 mm f/1.0 offre un bokeh ultra-fluide et une transition douce de la mise au point de net à flou, un rendu vraiment agréable qui nous rappelle les objectifs à télémètre classiques d’une grande marque allemande bien connue.

Fujifilm dit que les concepteurs ont délibérément laissé une partie de l'aberration asphérique non corrigée à f/1.0 afin d'obtenir cet effet. Il semble, d'après nos images, que la netteté pure à f/1.0 soit légèrement inférieure à celle à f/1.8 mais cela n’a rien de désagréable, au contraire.

N’hésitez pas à passer dans un de nos magasins, il sera bientôt disponible et vous pourrez venir l’admirer et …… plus si affinités …….