Le logiciel au cœur technologique de votre appareil est un outil évolutif. Pour qu'il vous donne le meilleur et vous régale de nouvelles fonctionnalités et performances, sa mise à jour régulière s’impose. Une opération utile à effectuer avec soin.

 

Conseil du pro : firmware mis à jour ? … Check !

 

Tout système informatique comporte des « firmware », c’est à dire des micrologiciels qui lui permettent d’exister, de fonctionner… et même d’évoluer au fil de nouvelles versions. La mise à jour d’un « firmware » sert précisément à cette actualisation tout bénéfice pour l’utilisateur. En effet, la dernière version apporte en permanence des corrections ou solutions à certains problèmes, bugs ou phénomènes mais surtout il améliore sans cesse les performances et les fonctionnalités de votre appareil. Comme vous le verrez dans la nouvelle section « Mise à jour logicielle » de notre site.

 

 

Vous y découvrirez par exemple que le firmware 3.1 de votre Leica Q le dote de fonctions supplémentaires, que Nikon a lancé la version 2.0 de son micrologiciel pour les Z7 et Z6 avec comme apports, l'AF détection des yeux, une plage de détection AF faible lumière étendue et l'ajout du suivi de l'exposition auto au mode continu haute vitesse (étendu), etc. Et ces ajustements sont fréquents. Pour s’en donner une idée, le Canon 7D lancé il y a 10 ans a déjà connu dix mises à jour sérieuses de son firmware.

Avantage : le service est gratuit et proposé en confiance puisque c’est le constructeur de votre appareil lui-même qui est à la manœuvre de chaque version upgradée. Autre avantage : comparé aux ordinateurs, lecteurs, photocopieurs, etc, un appareil photo numérique repose sur un système propriétaire fermé, mieux préservé d’influences extérieures et mieux maîtrisé par le constructeur.

 

Une opération utile…

Donc, pas de raison de se priver de mettre à jour son système, de repulper votre appareil et  d’en retirer de nouvelles sensations. Comme le dit notre expert-photographe professionnel Denis Closon : « Aujourd’hui c’est surtout  au niveau de la gestion électronique et informatique que cela se joue. Encore plus du côté des hybrides comme dernièrement au niveau de l’introduction par Sony de l’autofocus sur les yeux des animaux et le timelapse automatique. Les apports d’une mise à jour de firmware sont loin de se limiter aux fonctions générales des boîtiers. Elle permet parfois aussi que le boîtier reconnaisse de nouvelles optiques : elle peut aussi prévenir et corriger des bugs informatiques intervenant avec de nouveaux périphériques. »

Bien sûr, mettre à jour son firmware n’est pas « obligatoire ». Un appareil peut fonctionner longtemps sans s’adapter. Mais c’est dommage de passer à côté d’une masse de nouvelles possibilités et facilités technologiques.  

 

… délicate et précise

Mettre à jour le firmware de son appareil photo n’est pas une opération quelconque. Il faut suivre un modus operandi bien précis mais souvent très bien expliqué et balisé par la marque sur internet ou sur votre appareil.  L’opération d’actualisation du firmware  peut s’effectuer de deux façons.

- Via le logiciel propriétaire de la marque (ex. EOS Utility  chez Canon) installé sur votre ordinateur auquel doit être connecté votre appareil photo.

- Via la carte mémoire (reformatée et contenant de nouveaux fichiers) de votre appareil photo numérique et le menu de celui-ci  qui permettra de lancer la mise à jour.

 

Dans les deux cas, quelques précautions sont de mise pour éviter tout couac de MAJ:

  1. la batterie de l’appareil doit être complètement chargée
  2. le boitier doit être « nu », sans objectif, flash ou tout autre accessoire
  3. ne jamais éteindre l’appareil en cours de mise à jour
  4. votre appareil doit rester immobile pendant toute l’opération, sans le toucher, l’ouvrir ou appuyer sur ses boutons.

 

Enfin, ultime bonne nouvelle : toute dernière version d’un firmware contient toujours les corrections et améliorations des firmwares précédents. Génial pour les distraits !

 

https://www.photo-mirgain.lu/software-update